Saturday, 21 December 2013

la douleur de la course n'a rien à voir

Courir ne fait pas mal
Ne pas courir fait très mal

Ce n’est pas utile de passer son temps à être frustré et énervé par une petite blessure à la jambe. Il y a beaucoup plus grave dans la vie. Mais après toute une année dans cet état, ça commence à me frustrer un peu quand même…


Cet été, la majorité du temps, je dirais que je suis resté assez zen, je crois… J'ai oublié le monde de la course à pied et ma vie était orientée sur d'autres choses. Mais un coureur sans jambes, il faut l’occuper ! Tu n'as qu'à demander à ma femme - elle confirmera que les périodes où je ne cours pas sont dangereuses - j'ai besoin de remplir le “trou” par d'autres projets. 2013, une année où je suis blessé, et je finis par nous lancer dans un projet de construction de maison ! Et oui, ça occupe. Il y a des grosses questions, comme le choix de matériaux, chauffage, comment configurer la pièce pour stocker les running shoes !..


Cependant, maintenant, mi décembre, (permis déposé !) et n'ayant pas couru normalement depuis le tout début de 2013, j'ai quand même assez envie de reprendre. Voire beaucoup envie. Mais malheureusement ce n'est pas possible, encore.


Et quand tu penses au nombre de kinés, ostéos, médecins, chirurgiens, spécialistes.. que j’ai vus et que personne n’arrive à mettre la main sur le truc… c’est quand même bizarre, non ? J’ai une jambe qui ne marche pas, les muscles des quadriceps font grève, ils contractent, ils disent, "non".


Je me dis que ca partira tout seul. A chaque fois que je sors faire un petit tour dans les bois, une balade en vélo avec les enfants, je me dis, “peut-être que ca ira aujourd’hui ?”, mais jusqu’à là - non…

Et je peux dire que j’ai testé des tas de remèdes… C’est même ça qui rend le truc encore plus chiant. Quelle perte de temps. Tu peux te masser, t’étirer, faire du gainage, manger sans gluten (!), .. bref, tu peux essayer un tas de trucs si tu veux, mais si tous ces efforts ne t’emmènent nul part .. c’est pas trop la peine de persister et de rendre les choses plus ennuyeuses.


Et pour les avis que j’ai eus. C’est pas clair encore !


Et oui, en 2014, la grande découverte n'était pas un pays ni une montagne, non - elle a été le système de santé français ! Il est plutôt bien, quasiment tout est couvert avec la sécu et une bonne mutuelle (merci mon travail !), mais qu’est-ce qu’il faut remplir comme papiers ! Et qu’est-ce que c’est lent… ! Ou : est-ce que j’ai vraiment un truc si bizarre et difficile, voire impossible à cibler ??.. Je me doute que ce soit vraiment le cas. Quand je vois le nombre d'avis différents que j'ai eus et le manque d'explication tangible (jusqu'à aujourd'hui), je me dis que c’est quand même impressionnant notre manque de compréhension du corps humain… à quand l’App iPhone “guérison” ?

Du coup, la recherche médicale suit son cours, et entre temps,… ben, je vais essayer de rester calme...


Ps. Cette prose n'est pas forcement très drôle, elle est honnête. Je l'ai écrite un soir où j'en avais marre. Je reconnais que j'ai une énorme chance d'avoir plein de bonnes choses dans ma vie. Et je sais que c'est seulement une blessure sportive. Je voulais simplement partager mes sentiments sur cette longue histoire, faire savoir que ça commence à me gonfler un peu aussi, et en même temps clarifier la situation pour ceux qui se demandent ce que je glandouille ces derniers temps !

Finalement, je tiens à remercier tous ceux qui continuent de me soutenir, qui croient encore en ma carrière de sportif, actuellement en pause. Croyez moi, dès que j’aurai à nouveau deux jambes, je serai de retour.

Bonnes fêtes !

Monday, 11 November 2013

What's for breaky?

I've travelled about and seen what some of the world's top long-distance runners eat...


Personally I alternate. With seasons, mood, weather, the quality of local boulangeries and butcher's shops...

Wednesday, 18 September 2013

Saturday, 20 April 2013

Lagnes

un petit croquis du village de Lagnes, où j'habite depuis 1 an maintenant :



le vent. je le déteste. je l'aime.

La plupart du temps je mélange vélo et train pour effectuer mes trajets domicile-travail.
Les jours où il y a du Mistral (gros vent du nord), c'est galère le matin et trop facile le soir...
On ne peut pas toujours avoir le vent dans nos dos...


Friday, 12 April 2013

LUT matos

Ce weekend c'est le Lyon Urban Trail.

Et si vous participez - attention à la liste stricte de matériel obligatoire :


matos trail nature vs matos urban trail

Monday, 8 April 2013

mars, blessures, vélo...

Quelle est la chose la plus embêtante et ennuyeuse qui puisse arriver à un coureur ? - C'est probablement la blessure.
  
Je traîne une douleur bizarre à la hanche / cuisse depuis la fin de l'année dernière et malheureusement, je n'ai toujours pas trouvé la vraie cause de ce souci...

  
Comme c'est judicieux de le faire, je suis allé voir quelques kinés / ostéos / .. hélas, pas de grande révélation sur l'origine du problème, ni de solution magique, pas encore...

  
[PENSEZ A CLIQUER POUR VOIR LE DESSIN EN +GRAND]
Quel souci ? Quelle solution ?*
[*je souligne que je n'ai rien contre les kinés !
- Je constate simplement que les différents professionnels
médicaux ne sont pas toujours d'accord entre eux..]
     
Cette étrange blessure ne m’empêche pas de courir, mais elle me freine énormément. Je ne cours plus de façon droite / symétrique et, par conséquence, j'estime que j'arrive à effectuer mes entraînements à environ 60% seulement, en terme de durée et d'intensité. Ce que je n'arrive pas à faire en ce moment, c'est enchaîner des bonnes sorties d'un jour à un autre, avec des bonnes sensations régulières. Si je suis bien un jour, le lendemain j'ai la cuisse en béton.
     
Je n'ai jamais été quelqu'un qui suit un régime stricte... Non, mes footings et mes séances - je les adapte selon comment je me sens et les autres choses qui se passent dans ma vie. Mais, là où j'en suis aujourd'hui, il faut dire que la structure globale de mon entraînement sportif rassemble seulement à un gros gribouillage.  

     
Voilà mon fils, qui présente la structure actuelle de mes entraînements :
Gribouill-entraînements
Au cours du mois de mars, il y a eu des semaines avec plus de volume que d'autres. A noter que la semaine 12, le weekend du Ventoux, j'étais malade et je n'ai donc pas fait grand chose.
La vague de mars
Mais je n'oublie pas qu'il y a pire comme scénario. Oui, je suis blessé et oui je n'arrive pas à courir normalement, et par conséquence je rate mes compétitions de ce début de saison de trail. MAIS j'arrive tout de même à me balader, à courir et à faire du vélo... et si je peux continuer à faire des superbes circuits de vtt depuis ma maison comme celui en dessous, c'est déjà pas mal !
     
Un petit circuit sur les sentiers Vauclusiens
     
En réalité, c'est plutôt comme ça...